constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => iqiy
    [id_url] => 
    [cat_id] => ZTEW
    [user_id] => seb
    [date] => 2011-10-03 18:01:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Douziéme jour - Arrivée à Athènes
    [content] => Nous arrivons au Pirèe à 7:00, comme convenu. Le bateau a été très vite.

Le port est un immense parking pour navires de croisière. Le notre qui compte pourtant trois étage parait ridicule à coté de certains navires où nous pouvons compter jusqu'à quinze rangées de hublots.

L'heure n'est pourtant pas à la contemplation, nous sommes véritablement épuisés, nous avons très peu dormi ces derniers jours, et il nous faut trouver un lieu de repos au plus vite.

Le temps de prendre un café au troquet le plus proche, s'ensuit une vingtaine de minutes de marche pour, grâce à du wifi croisé en route, trouver la station de métro la plus proche.

Nous allons au plus proche du centre d'Athènes, station Omonia, et nous mettons en quête d'un hôtel.

La fatigue et la pollution ne nous aident pas à nous sentir mieux, et, toujours grâce à une borne wifi non protégée croisée dans la rue, nous trouvons relativement vite un hébergement plutôt bien situé.

Nous nous jetons dans nos lits, je m'endort bien vite vers 11:00 pour véritablement me lever à 17.

Là nous allons avec Anthony au commissariat de quartier, déclarer la perte de son portefeuille, ces derniers nous envoient... au Pirée, à la police portuaire.

Le temps de trouver le bon bureau, les formalités se déroulent sans trop de problème, en Anglais, et nous pouvons rentrer.

Romain a trouvé des camarades Algériens, qui font du "Business". On passe une bonne soirée avec eux.
    [language] => fr
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Méditerranée - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/mediterranee-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2011-10-03 18:01
Nous arrivons au Pirèe à 7:00, comme convenu. Le bateau a été très vite.

Le port est un immense parking pour navires de croisière. Le notre qui compte pourtant trois étage parait ridicule à coté de certains navires où nous pouvons compter jusqu'à quinze rangées de hublots.

L'heure n'est pourtant pas à la contemplation, nous sommes véritablement épuisés, nous avons très peu dormi ces derniers jours, et il nous faut trouver un lieu de repos au plus vite.

Le temps de prendre un café au troquet le plus proche, s'ensuit une vingtaine de minutes de marche pour, grâce à du wifi croisé en route, trouver la station de métro la plus proche.

Nous allons au plus proche du centre d'Athènes, station Omonia, et nous mettons en quête d'un hôtel.

La fatigue et la pollution ne nous aident pas à nous sentir mieux, et, toujours grâce à une borne wifi non protégée croisée dans la rue, nous trouvons relativement vite un hébergement plutôt bien situé.

Nous nous jetons dans nos lits, je m'endort bien vite vers 11:00 pour véritablement me lever à 17.

Là nous allons avec Anthony au commissariat de quartier, déclarer la perte de son portefeuille, ces derniers nous envoient... au Pirée, à la police portuaire.

Le temps de trouver le bon bureau, les formalités se déroulent sans trop de problème, en Anglais, et nous pouvons rentrer.

Romain a trouvé des camarades Algériens, qui font du "Business". On passe une bonne soirée avec eux.