constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => M7zx
    [id_url] => 
    [cat_id] => bldi
    [user_id] => seb
    [date] => 2010-07-08 17:59:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Neuvième jour - Enfin Darjeeling
    [content] => Le train est arrivé avec 2h de retard ce qui a été excessivement long si l'on considère que j'ai du partager ma couchette avec Romain tant le train était plein. Les dernières heures ont été atroces.

À la gare de New Japailguri, c'est glauque, très pauvre, on se bouscule pour nous proposer une jeep vers darjeeling. On a des gueules de déterré et on enchaine les clopes. Les prix baissent tous seuls, à 110 roupies on dit ok et on se tasse à l'arrière d'une jeep improbable.

Le trajet est très long. On fait rapidement une pause avant d'entrer dans le vif du sujet. Le décor est magnifique, on est tous impatient d'arriver à destination.

Les pneus de la jeep sont plus que lisse, on aurait préfère s'en rendre compte à la fin.
[img=https://daryo.com/data/asset/M7zx_xtJS.JPG]

Le trajet reprend, nous suivons la voie du fameux toy train mondialement connu. On monte beaucoup, bientôt 2100m d'altitude.

Nous arrivons un peu au dessus du brouillard, nous descendons de la jeep. Nous sommes arrivés. C'est l'extase. Il fait bon, personne ne viens nous accoster. Ça y est on y est. Darjeeling.

Je prend possession de la carte n'ayant aucune confiance en Romain pour nous guider. On trouve très vite un hôtel, très bon marché. Il y a internet, enfin pas maintenant, panne de courant. On pourra vider les cartes mémoires.

En fumant ma clope sur le balcon j'aperçois une affiche en face pour une recharge internet à 48 Roupies pour 30 jours. Je suppose que comme la dernière fois il faut une photo d'identité, photocopie du passeport et adresse stable en Inde. On compte rester ici assez longtemps ça tombe bien.

Tout le monde s'installe, et puis on part manger. On passe par un genre de petit centre commercial assez sympa, c'est pas mal pour se donner une idée des prix. Là encore, personne pour venir nous proposer ses services.

On trouve un très bon resto tibetain qui n'était pas référencé dans lonely planet. On y commande deux plats chacun, car au final on a quasiment rien mangé la veille.
Pour patienter on commande un thé Tibétain basé sur du beurre et du sel. C'est... intéressant mais pas exceptionnel.
[img=https://daryo.com/data/asset/M7zx_DGNj.JPG]

Lorsque les plats arrivent on se rends  compte qu'on aura du mal à finir. On y arrive, cependant. Après moult efforts. C'est très bien on va y revenir.

On repart à l'hôtel, l'électricité est revenu, je commence à décharger les cartes mémoires et je profite du transfert pour mettre au point mon dossier pour ma carte sim.

Je mets les batteries en charge, sors faire les photocopies, assez longuement d'ailleurs. Les gens sont vraiment adorables et serviables. Ça change !

Je récupère un certificat d'hébergement de la part de l'hôtel et j'achète ma sim et mon forfait data pour la terrible somme de 109 roupies.

On fait une sieste, assez longue.

Au réveil, voici Romain qui est sorti faire quelques achats. Il est content lui aussi d'être tombé sur une population aussi accueillante.

On part boire une bière et un thé, au resto de l'hôtel, juste en dessous de la terrasse sur le toit. Je bricole mes réglages de téléphone et au bout d'un moment internet fonctionne enfin.

On rencontre un polonais, assez sympa mais bourré, puis le patron de l'hôtel, la cinquantaine, vraiment l'air cool. Il nous confirme la ferveur de cette ville pour la coupe du monde de foot, et nous dit également que sa petite tradition dans son hôtel, c'est d'aller réveiller les nouveaux clients au lever du soleil, leur premier jour, si il fait beau, pour qu'ils puissent apprécier la vue sur la terrasse panoramique.

Je prends quelques photos à long temps de pause, pas très convaincantes, puis on redescend dans notre chambre.

Là on fume en discutant de choses et d'autres pendant que tout le monde gère une petite bricole sur l'iPhone.

Les lumières s'éteignent, demain, ça va être bien.
    [language] => Fr
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Inde - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/inde-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2010-07-08 17:59
Le train est arrivé avec 2h de retard ce qui a été excessivement long si l'on considère que j'ai du partager ma couchette avec Romain tant le train était plein. Les dernières heures ont été atroces.

À la gare de New Japailguri, c'est glauque, très pauvre, on se bouscule pour nous proposer une jeep vers darjeeling. On a des gueules de déterré et on enchaine les clopes. Les prix baissent tous seuls, à 110 roupies on dit ok et on se tasse à l'arrière d'une jeep improbable.

Le trajet est très long. On fait rapidement une pause avant d'entrer dans le vif du sujet. Le décor est magnifique, on est tous impatient d'arriver à destination.

Les pneus de la jeep sont plus que lisse, on aurait préfère s'en rendre compte à la fin.


Le trajet reprend, nous suivons la voie du fameux toy train mondialement connu. On monte beaucoup, bientôt 2100m d'altitude.

Nous arrivons un peu au dessus du brouillard, nous descendons de la jeep. Nous sommes arrivés. C'est l'extase. Il fait bon, personne ne viens nous accoster. Ça y est on y est. Darjeeling.

Je prend possession de la carte n'ayant aucune confiance en Romain pour nous guider. On trouve très vite un hôtel, très bon marché. Il y a internet, enfin pas maintenant, panne de courant. On pourra vider les cartes mémoires.

En fumant ma clope sur le balcon j'aperçois une affiche en face pour une recharge internet à 48 Roupies pour 30 jours. Je suppose que comme la dernière fois il faut une photo d'identité, photocopie du passeport et adresse stable en Inde. On compte rester ici assez longtemps ça tombe bien.

Tout le monde s'installe, et puis on part manger. On passe par un genre de petit centre commercial assez sympa, c'est pas mal pour se donner une idée des prix. Là encore, personne pour venir nous proposer ses services.

On trouve un très bon resto tibetain qui n'était pas référencé dans lonely planet. On y commande deux plats chacun, car au final on a quasiment rien mangé la veille.
Pour patienter on commande un thé Tibétain basé sur du beurre et du sel. C'est... intéressant mais pas exceptionnel.


Lorsque les plats arrivent on se rends  compte qu'on aura du mal à finir. On y arrive, cependant. Après moult efforts. C'est très bien on va y revenir.

On repart à l'hôtel, l'électricité est revenu, je commence à décharger les cartes mémoires et je profite du transfert pour mettre au point mon dossier pour ma carte sim.

Je mets les batteries en charge, sors faire les photocopies, assez longuement d'ailleurs. Les gens sont vraiment adorables et serviables. Ça change !

Je récupère un certificat d'hébergement de la part de l'hôtel et j'achète ma sim et mon forfait data pour la terrible somme de 109 roupies.

On fait une sieste, assez longue.

Au réveil, voici Romain qui est sorti faire quelques achats. Il est content lui aussi d'être tombé sur une population aussi accueillante.

On part boire une bière et un thé, au resto de l'hôtel, juste en dessous de la terrasse sur le toit. Je bricole mes réglages de téléphone et au bout d'un moment internet fonctionne enfin.

On rencontre un polonais, assez sympa mais bourré, puis le patron de l'hôtel, la cinquantaine, vraiment l'air cool. Il nous confirme la ferveur de cette ville pour la coupe du monde de foot, et nous dit également que sa petite tradition dans son hôtel, c'est d'aller réveiller les nouveaux clients au lever du soleil, leur premier jour, si il fait beau, pour qu'ils puissent apprécier la vue sur la terrasse panoramique.

Je prends quelques photos à long temps de pause, pas très convaincantes, puis on redescend dans notre chambre.

Là on fume en discutant de choses et d'autres pendant que tout le monde gère une petite bricole sur l'iPhone.

Les lumières s'éteignent, demain, ça va être bien.