constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => D4uq
    [id_url] => 
    [cat_id] => bldi
    [user_id] => seb
    [date] => 2010-07-06 17:59:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Septième jour - Les ghats de Varanasi
    [content] => Debout 4:50, ce matin on fait du bateau et le soleil est déjà levé. Notre chauffeur attitré nous emmène sur les berges du Gange.

[img=https://daryo.com/data/asset/D4uq_bW3B.JPG]

On réveille le batelier, et aussitôt ce dernier se met à ramer comme un forçat. On part du bas de la vieille ville, et on fait environ 1 km vers le ghat de crémation puis demi tour. Beaucoup de photos et de vidéos ont été prises. Une petite fille nous a vendu des petits radeaux emplis de fleurs et d'une bougie que nous avons lâché dans le Gange en prononçant notre nom.

Après ça on rentre à l'hôtel pour un petit déjeuner. On ne se recouche pas, on a décidé de tout torcher ce matin.

9:20 nous sommes à la gare, pour prendre nos billets pour le lendemain. Au lieu de faire la queue aux guichets surpeuplés, nous allons au service qui s'occupe des touristes. C'est climatisé et on y attends très peu. Le caissier nous trouve un train le lendemain à 11:40, direct pour New Japailguri, à côté de Darjeeling... Par contre il arrive le demain à 04:00. On achète quand même les billets, une somme dérisoire, et en plus je coule mon billet de 500 roupies abimé dont personne ne voulait. 

Le conducteur nous amène ensuite dans le quartier musulman, peuplé de tisserands. Un mec nous fait la visite, il va bien essayer de nous vendre un truc.

Gagné on est dans la boutique et il nous présente des draps en soie, on lui dit qu'on ne veux pas en acheter. Il passe sur les foulards. Ils sont correct on en prends tous un.

Ensuite, la poste, je me suis alourdi, et pour continuer le voyage dans les meilleures conditions je dois virer pas mal d'affaires. D'abord je dois faire le paquet. C'est devant le bureau de poste que ça se passe. Le mec fait ça à l'ancienne, du tissus, du fil, une aiguille, et un cachet de cire sur tout ça.

Je poste le colis ensuite; sans attente à nouveau, un mec me fait signe de passer derrière les guichets. C'est super cher par contre, quasi 20€ pour un envoi par le sol, ça à beau être 3,3kg c'est un peu du vol.

Après tout cela nous rentrons a l'hôtel pour une petite sieste.

Je me rends compte que j'ai perdu mon chapeau, sans doute dans le magasin de soie, j'en informe le chauffeur de taxi.

Je part en ville pendant que les autres dorment, je compte trouver des vêtements. Je tombe sur un magasin vodafone, ils vont sans doute pouvoir faire quelque chose pour moi.

La vendeuse qui s'occupe de moi à un regard de braise. Elle me souris scandaleusement et ne peut s'empêcher de glapir lorsqu'elle apprends que je suis français. Elle m'informe que mon compte est à -3 roupies. Je recharge de 100. Toujours rien. Elle me dit de repasser dans deux heures si ça ne fonctionne toujours pas... Pourvu que ça ne fonctionne pas.

Je rentre à l'hôtel, les autres dorment toujours. Je les réveilles, la bière est servie. On picole un peu devant les dessins animés puis douche, on regarde un début d'orage sur le toit puis je part avec Romain pour le quartier des boutiques.

On se fait virer d'un magasin après avoir été trop scandaleux dans notre marchandage. Satisfaction.

Au bout d'un moment on a rien trouvé de pertinent et on décide de rebrousser chemin. Je compte retourner chez vodafone, ça ne fonctionne toujours pas. Je vais revoir Naina.

Entre temps Romain s'est barré et moi je me suis fait alpagué par un gamin qui veux me vendre des fringues. Son magasin est super loin mais les prix ont l'air intéressants.

Je regarde, je marchande, et au final j'achète un ensemble pour un prix tout à fait honnête.

Je part enfin chez vodafone, Naina est mineure, j'avais pas réalisé, et elle ne peut plus rien pour moi. Elle me conseille un plus gros magasin vodafone où ils ont tout ce qu'il faut. C'est à moins d'1 km, je vais y aller à pieds.

J'y vais, le verdict tombe. Je n'ai pas d'adresse fixe en Inde alors la ligne a été coupé. Définitivement.

Je rentre, en me perdant. J'arrive il fait quasiment nuit. Une douche et je commence à fumer...

On va manger, ensuite je continue à fumer.

Quentin a eu son BTS, je fume encore.

Il est 23:00, je vais bien dormir.
    [language] => Fr
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Inde - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/inde-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2010-07-06 17:59
Debout 4:50, ce matin on fait du bateau et le soleil est déjà levé. Notre chauffeur attitré nous emmène sur les berges du Gange.



On réveille le batelier, et aussitôt ce dernier se met à ramer comme un forçat. On part du bas de la vieille ville, et on fait environ 1 km vers le ghat de crémation puis demi tour. Beaucoup de photos et de vidéos ont été prises. Une petite fille nous a vendu des petits radeaux emplis de fleurs et d'une bougie que nous avons lâché dans le Gange en prononçant notre nom.

Après ça on rentre à l'hôtel pour un petit déjeuner. On ne se recouche pas, on a décidé de tout torcher ce matin.

9:20 nous sommes à la gare, pour prendre nos billets pour le lendemain. Au lieu de faire la queue aux guichets surpeuplés, nous allons au service qui s'occupe des touristes. C'est climatisé et on y attends très peu. Le caissier nous trouve un train le lendemain à 11:40, direct pour New Japailguri, à côté de Darjeeling... Par contre il arrive le demain à 04:00. On achète quand même les billets, une somme dérisoire, et en plus je coule mon billet de 500 roupies abimé dont personne ne voulait. 

Le conducteur nous amène ensuite dans le quartier musulman, peuplé de tisserands. Un mec nous fait la visite, il va bien essayer de nous vendre un truc.

Gagné on est dans la boutique et il nous présente des draps en soie, on lui dit qu'on ne veux pas en acheter. Il passe sur les foulards. Ils sont correct on en prends tous un.

Ensuite, la poste, je me suis alourdi, et pour continuer le voyage dans les meilleures conditions je dois virer pas mal d'affaires. D'abord je dois faire le paquet. C'est devant le bureau de poste que ça se passe. Le mec fait ça à l'ancienne, du tissus, du fil, une aiguille, et un cachet de cire sur tout ça.

Je poste le colis ensuite; sans attente à nouveau, un mec me fait signe de passer derrière les guichets. C'est super cher par contre, quasi 20€ pour un envoi par le sol, ça à beau être 3,3kg c'est un peu du vol.

Après tout cela nous rentrons a l'hôtel pour une petite sieste.

Je me rends compte que j'ai perdu mon chapeau, sans doute dans le magasin de soie, j'en informe le chauffeur de taxi.

Je part en ville pendant que les autres dorment, je compte trouver des vêtements. Je tombe sur un magasin vodafone, ils vont sans doute pouvoir faire quelque chose pour moi.

La vendeuse qui s'occupe de moi à un regard de braise. Elle me souris scandaleusement et ne peut s'empêcher de glapir lorsqu'elle apprends que je suis français. Elle m'informe que mon compte est à -3 roupies. Je recharge de 100. Toujours rien. Elle me dit de repasser dans deux heures si ça ne fonctionne toujours pas... Pourvu que ça ne fonctionne pas.

Je rentre à l'hôtel, les autres dorment toujours. Je les réveilles, la bière est servie. On picole un peu devant les dessins animés puis douche, on regarde un début d'orage sur le toit puis je part avec Romain pour le quartier des boutiques.

On se fait virer d'un magasin après avoir été trop scandaleux dans notre marchandage. Satisfaction.

Au bout d'un moment on a rien trouvé de pertinent et on décide de rebrousser chemin. Je compte retourner chez vodafone, ça ne fonctionne toujours pas. Je vais revoir Naina.

Entre temps Romain s'est barré et moi je me suis fait alpagué par un gamin qui veux me vendre des fringues. Son magasin est super loin mais les prix ont l'air intéressants.

Je regarde, je marchande, et au final j'achète un ensemble pour un prix tout à fait honnête.

Je part enfin chez vodafone, Naina est mineure, j'avais pas réalisé, et elle ne peut plus rien pour moi. Elle me conseille un plus gros magasin vodafone où ils ont tout ce qu'il faut. C'est à moins d'1 km, je vais y aller à pieds.

J'y vais, le verdict tombe. Je n'ai pas d'adresse fixe en Inde alors la ligne a été coupé. Définitivement.

Je rentre, en me perdant. J'arrive il fait quasiment nuit. Une douche et je commence à fumer...

On va manger, ensuite je continue à fumer.

Quentin a eu son BTS, je fume encore.

Il est 23:00, je vais bien dormir.