constant stream of curated content
by seb - 2011-09-27 18:01
Par Anthony, et Seb

Journée transport, objectif Istanbul via la Bulgarie et (durant quelques minutes) la Grèce: 4 pays en 24 h.

Après un réveil matinal, une petite rando urbaine pour rejoindre un bus qui en 1 heure nous emmène à Giurgiu, ville frontière entre la Roumanie et la Bulgarie.

De là nous marchons a nouveau 3 km le long de la voie ferrée pour rejoindre l'autre gare de la ville, notre promenade est agrémenté part des pieds de marijuana disséminés dans les bas-côtés.

Après un petit rafraichissement nous embarquons dans un premier train et là tout s'enchaine très vite: quelques km plus loin nous sommes en Bulgarie, on fait du change en express avant le départ du seul train de la journée pour notre destination, et repartons illico pour un interminable trajet, ponctué de plusieurs haltes pour soit changer de motrice, ou de train ou encore attacher ou détacher des wagons.



Nous traversons de très vaste plaines céréalières et comme l'a justement remarqué Romain cela reflète bien l'univers de Kusturica, insolite...

Le pays parrait dévasté et moitié désert, seuls quelques paysans viennent rompre la monotonie des paysages, qui sont vite très vallonnés, puis abruptes.

C'est comme cela que l'on se retrouve vers minuit à Dimitrovgrad entourés de ce genre de signes:
? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? , la ville est déserte et vraiment sinistre. Seb est dépité de voir un paysage urbain aussi délabré.



Suite à un retard du train en provenance de Sofia, capitale de la Bulgarie, nous sommes coincés à Dimitrovgrad de 23:30 à 03:30.

Il fait froid, dans ces bâtiments communistes délabrés et moitié désaffectés, une faune improbable rôde autour de la gare. Face à nous, deux wagons de feu notre train sont abandonnés voie 1, alimentés sur batterie, les voyageurs à l'intérieur dorment du sommeil du juste, et nous ne savons pas encore que le petit guichetier compétent nous a géré une couchette dans l'un d'entre eux, alors nous poireautons dans le froid, c'est mieux.

Le train de Sofia arrive enfin, la contrôleuse Bulgare nous dirige vers un wagon de deuxième classe assise miteux, et viens nous retrouver quelques minutes après pour nous conduire à nos couchettes, à l'autre bout du train. Ce wagon est turc, et le chef de wagon, un peu bourru mais bien sympa, nous distribue les oreillers et couvertures qui vont nous permettre de bien dormir.

À titre indicatif et pour mes archives, voici les horaires de ce trajet:

10:30 Bucarest (M2 - eroii revolutiei)
-> Bus - (15 RON)
11:30 Giurgiu, Station sud
-> Marche
12:20 Giurgiu Station Nord
14:25 Giurgiu Nord, Roumanie
-> Train (16 RON)
14:50 Ruse (????), Bulgarie
15:20 Ruse (????), Bulgarie
-> Train (86 BGN) jusqu'à Istanbul
23:30 Dimitrovgrad (????????????) - oblast de Khaskovo, Bulgarie
03:30 Départ