constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => ifvE
    [id_url] => 
    [cat_id] => iDtT
    [user_id] => seb
    [date] => 2007-11-30 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => TGV: 86 Km/H
    [content] => Un mot tout de même pour la sncf qui va peut-être en avoir marre au bout d'un moment de rembourser des centaines de clients pour des retards imputables au manque d'entretien de ses lignes.
Ce fut le cas Samedi dernier, lorsque mon TGV, après avoir quitté tranquillement la gare de Bordeaux, s'arrêta cent mètres plus loin sur la Garonne après avoir arraché une caténaire qui manifestement n'était pas des mieux fixées. L'incident s'étant produit à deux heures du matin, il fallut attendre (dans le noir, bien entendu) pendant prés de trois heures que les techniciens d'astreinte soient rappelés, arrivent, découpent le pantographe au chalumeau, avant de faire rentrer le TGV en gare pour que les passagers prennent une rame en meilleur état. L'attente est passée inaperçue pour la plupart des passagers, profondément endormis, mais pour ma part n'ayant pas sommeil, et le bar étant fermé la nuit par manque de rentabilité, elle fut longue et ennuyeuse.
On peut certes saluer la gentillesse et le professionnalisme des agents SNCF, débordants d'excuses, de conseil, et de collations offertes par la maison.
Les billets seront remboursés, mais il n'en ira pas de même des billets d'avion dont étaient titulaire les trois quarts des passagers, Espagnols pour la plupart, qui furent dans l'impossibilité d'être à Orly à l'heure pour leur avion, l'arrivée du train ayant eu lieu avec trois bonnes heures de retard.
La prise en compte de "la gêne occasionnée" si elle a été faite avec professionnalisme, ne suffira pas a gérer l'expansion inéluctable de ce type de problème si des efforts ne sont pas faits pour entretenir correctement le réseau. En tout cas il y a une centaine d'ibériques à qui la sncf ne pourra plus faire préférer le train.


    [language] => FR
    [url] => http://www.sudrail.org/communiques/081005.pdf
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Opinions
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/opinions
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2007-11-30 22:00
Un mot tout de même pour la sncf qui va peut-être en avoir marre au bout d'un moment de rembourser des centaines de clients pour des retards imputables au manque d'entretien de ses lignes.
Ce fut le cas Samedi dernier, lorsque mon TGV, après avoir quitté tranquillement la gare de Bordeaux, s'arrêta cent mètres plus loin sur la Garonne après avoir arraché une caténaire qui manifestement n'était pas des mieux fixées. L'incident s'étant produit à deux heures du matin, il fallut attendre (dans le noir, bien entendu) pendant prés de trois heures que les techniciens d'astreinte soient rappelés, arrivent, découpent le pantographe au chalumeau, avant de faire rentrer le TGV en gare pour que les passagers prennent une rame en meilleur état. L'attente est passée inaperçue pour la plupart des passagers, profondément endormis, mais pour ma part n'ayant pas sommeil, et le bar étant fermé la nuit par manque de rentabilité, elle fut longue et ennuyeuse.
On peut certes saluer la gentillesse et le professionnalisme des agents SNCF, débordants d'excuses, de conseil, et de collations offertes par la maison.
Les billets seront remboursés, mais il n'en ira pas de même des billets d'avion dont étaient titulaire les trois quarts des passagers, Espagnols pour la plupart, qui furent dans l'impossibilité d'être à Orly à l'heure pour leur avion, l'arrivée du train ayant eu lieu avec trois bonnes heures de retard.
La prise en compte de "la gêne occasionnée" si elle a été faite avec professionnalisme, ne suffira pas a gérer l'expansion inéluctable de ce type de problème si des efforts ne sont pas faits pour entretenir correctement le réseau. En tout cas il y a une centaine d'ibériques à qui la sncf ne pourra plus faire préférer le train.