constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => gOVH
    [id_url] => 
    [cat_id] => zqVY
    [user_id] => seb
    [date] => 2011-05-25 18:01:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Trentième jour - Nairobi
    [content] => Nous sommes réveillés par la clochette des employés qui nous annonce l'heure du petit déjeuner, nous retrouvons nos amis allemands qui nous offrent leurs saucisses car ils sont végétariens.

Il nous reste deux heures de trajet que nous ne voyons pas passer car nous traversons des parcs nationaux et nous pouvons donc admirer gratuitement, le train roulant à faible vitesse, différents animaux: zèbres, autruches, impalas, sont juste sous notre fenêtre et traversent hardiment la voie à l'approche de la locomotive se spectacle nous réjouit et confirme la richesse de la faune africaine.

L'arrivée se fait neanmoins rapidement et à 9h30 nous sommes à Nairobi surnommé Nairobbery par les kenyans.

Nous franchissons les bas-fonds de Nairobi, entre bidonvilles et zones industrielles, et le train s'arrête vite en gare.

Nous prenons un taxi qui après plusieurs détours nous amène enfin au Campsite que nous recherchions.

C'est un havre de paix et de liberté près du centre de Nairobi, ville à la criminalité galopante où tout est interdit (presque pire qu'en France, je vous laisse donc imaginer le tableau...)

Nous passons tout notre temps là, le temps d'organiser notre dernier safari de demain, de faire nos comptes et d'alimenter cette page, le temps passe vite et nous nous couchons tôt.
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Afrique - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/afrique-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2011-05-25 18:01
Nous sommes réveillés par la clochette des employés qui nous annonce l'heure du petit déjeuner, nous retrouvons nos amis allemands qui nous offrent leurs saucisses car ils sont végétariens.

Il nous reste deux heures de trajet que nous ne voyons pas passer car nous traversons des parcs nationaux et nous pouvons donc admirer gratuitement, le train roulant à faible vitesse, différents animaux: zèbres, autruches, impalas, sont juste sous notre fenêtre et traversent hardiment la voie à l'approche de la locomotive se spectacle nous réjouit et confirme la richesse de la faune africaine.

L'arrivée se fait neanmoins rapidement et à 9h30 nous sommes à Nairobi surnommé Nairobbery par les kenyans.

Nous franchissons les bas-fonds de Nairobi, entre bidonvilles et zones industrielles, et le train s'arrête vite en gare.

Nous prenons un taxi qui après plusieurs détours nous amène enfin au Campsite que nous recherchions.

C'est un havre de paix et de liberté près du centre de Nairobi, ville à la criminalité galopante où tout est interdit (presque pire qu'en France, je vous laisse donc imaginer le tableau...)

Nous passons tout notre temps là, le temps d'organiser notre dernier safari de demain, de faire nos comptes et d'alimenter cette page, le temps passe vite et nous nous couchons tôt.