constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => oZRG
    [id_url] => 
    [cat_id] => ZTEW
    [user_id] => seb
    [date] => 2011-10-12 18:01:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Vingt-et-unième jour - Venise
    [content] => [i]Par Anthony[/i]

Aujourd'hui est un grand jour, nous allons découvrir et visiter la ville oh combien mythique de Venise.

Nous nous levons tôt et profitons du breakfast (pas exceptionnel d'ailleurs, ne pas oublier de descendre cet hôtel sur internet).

Après avoir attendu trop longtemps un bus qui ne passe qu'une fois par heure, nous roulons sur la grande et longue digue qui  dessert le chapelet de 118 îles et ilots constituants Venise.

Nous y sommes, laissant derrière nous les voitures et leurs désagréments, et après s'être muni d'une carte des lieux nous enjambons le Rio Grande. Le temps est de la partie : un ciel bleu magnifique.

Romain s'est déguisé en ranger, et nous guide au travers des canaux et ruelles, nous faisant passer par le plus de monuments possibles.

C'est superbe, j'en prends plein les yeux, et il n'y a pas que moi, Seb, ayant saturé sa carte mémoire s'en fend d'une autre pour immortaliser notre périple.

Nous comprenons très bien à chaque détour de rue pourquoi cette ville jouie d'une telle réputation, ce n'est pas surfait, aucune autre ville au monde ne ressemble à celle ci... 

Nous sommes sous le charme et déambulons au gré de nos envies, laissants le charme des lieux nous habiter, portés comme sur un petit nuage.

Après de longs tours et détours, visitants plusieurs églises -Santa Maria del Carmelo, Santa Maria Gloriosa dei Frari, San Rocco- , et passans entre autre par le ponte di Rialto nous arrivons sur la place St Marc.

L'endroit est à couper le souffle, ici la grandeur Vénitienne est à son paroxysme. La Basilica di San Marco, la Torre dell'Orologio, le Campanile, le palais des Doges, la Libreria Sansoviniana (là où fut tourné Indiana Jones), les colonnes surmontées pour l'une d'entre elle du célèbre lion vénitien... Les références cinématographiques sont nombreuses et nous en évoquons un certain nombres.

Petite déception passagère le Ponte dei Sospiri est en travaux, et donc recouvert d'échafaudages inesthétiques (et de publicités pour citroën).

Nous continuons encore longuement à déambuler  faisant des photos et films comme des Japonais. Nous prenons le temps de nous poser boire un coup, en contemplant les gondoliers et la multitudes de bateaux aller et venir, nous assistons même à l'intervention d'une ambulance maritime, super, ici tout est fluvial même la police.

Nous rentrons tranquillement, profitant de chaque instant.

La journée se termine à la gare où nous apprenons que le train pour Florence n'est que le lendemain matin à 6h.

Nous passons donc une nouvelle nuit à l'arrache, d'autant que ces incompétents finis ont décidé de fermer la gare, de façon à ce qu'on se les caille bien.

C'est une réussite.
    [language] => fr
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Méditerranée - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/mediterranee-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2011-10-12 18:01
Par Anthony

Aujourd'hui est un grand jour, nous allons découvrir et visiter la ville oh combien mythique de Venise.

Nous nous levons tôt et profitons du breakfast (pas exceptionnel d'ailleurs, ne pas oublier de descendre cet hôtel sur internet).

Après avoir attendu trop longtemps un bus qui ne passe qu'une fois par heure, nous roulons sur la grande et longue digue qui  dessert le chapelet de 118 îles et ilots constituants Venise.

Nous y sommes, laissant derrière nous les voitures et leurs désagréments, et après s'être muni d'une carte des lieux nous enjambons le Rio Grande. Le temps est de la partie : un ciel bleu magnifique.

Romain s'est déguisé en ranger, et nous guide au travers des canaux et ruelles, nous faisant passer par le plus de monuments possibles.

C'est superbe, j'en prends plein les yeux, et il n'y a pas que moi, Seb, ayant saturé sa carte mémoire s'en fend d'une autre pour immortaliser notre périple.

Nous comprenons très bien à chaque détour de rue pourquoi cette ville jouie d'une telle réputation, ce n'est pas surfait, aucune autre ville au monde ne ressemble à celle ci... 

Nous sommes sous le charme et déambulons au gré de nos envies, laissants le charme des lieux nous habiter, portés comme sur un petit nuage.

Après de longs tours et détours, visitants plusieurs églises -Santa Maria del Carmelo, Santa Maria Gloriosa dei Frari, San Rocco- , et passans entre autre par le ponte di Rialto nous arrivons sur la place St Marc.

L'endroit est à couper le souffle, ici la grandeur Vénitienne est à son paroxysme. La Basilica di San Marco, la Torre dell'Orologio, le Campanile, le palais des Doges, la Libreria Sansoviniana (là où fut tourné Indiana Jones), les colonnes surmontées pour l'une d'entre elle du célèbre lion vénitien... Les références cinématographiques sont nombreuses et nous en évoquons un certain nombres.

Petite déception passagère le Ponte dei Sospiri est en travaux, et donc recouvert d'échafaudages inesthétiques (et de publicités pour citroën).

Nous continuons encore longuement à déambuler  faisant des photos et films comme des Japonais. Nous prenons le temps de nous poser boire un coup, en contemplant les gondoliers et la multitudes de bateaux aller et venir, nous assistons même à l'intervention d'une ambulance maritime, super, ici tout est fluvial même la police.

Nous rentrons tranquillement, profitant de chaque instant.

La journée se termine à la gare où nous apprenons que le train pour Florence n'est que le lendemain matin à 6h.

Nous passons donc une nouvelle nuit à l'arrache, d'autant que ces incompétents finis ont décidé de fermer la gare, de façon à ce qu'on se les caille bien.

C'est une réussite.