constant stream of curated content
 Array
(
    [id] => oFqh
    [id_url] => 
    [cat_id] => zqVY
    [user_id] => seb
    [date] => 2011-05-18 18:01:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Vingt-troisième jour - Les marais de Mabamba (ou pas)
    [content] => Ce matin plus d'électricité et donc plus d'eau (nous sommes sur une colline, il y a une pompe). Nous prenons notre café matinal en face de notre QG et nous commençons à organiser notre départ pour le Kenya.

On est mercredi, et nous partirons sans doute vendredi en même temps que Daphnée, qui rentre 15 jours en France.

Nous essayons de prendre la même compagnie de bus que lors de notre arrivée ici. Ces derniers son confortables et assez ponctuels.

Le prix est correct, compte tenu de la distance. De Kampala nous devrions partir Samedi matin très tôt, transiter par Eldoret au Kenya, et reprendre un autre bus dans la soirée pour Mombassa, soit 1150 Km, pour 25€.

Une fois ces informations prises nous déjeunons à proximité, au milieu d'une manifestation politique, avant de partir pour les marais de Mabamba à proximité d'Entebbe.

Le trajet en Matatu prend une petite heure. Et nous arrivons sur place vers 15:00. Les marais sont de l'autre coté d'un bras du lac Victoria, le temps d'aller à l'embarcadère à pieds, nous prenons un but. Et le temps d'un rafraichissement nous partons dans l'autre sens.

Notre objectif était d'observer le [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Bec-en-sabot_du_Nil]Bec-en-sabot-du-Nil[/url], un oiseau endémique présent depuis fort longtemps dans la région. Occasion manquée.
[img=https://daryo.com/data/asset/oFqh_rEfU.jpg]

Arrivée à Kampala, nous sortons au Steak Out, nous y retrouvons avec grand plaisir notre camarade Damien ([url=http://www.daryo.com/seb/element/douzieme-jour-croisiere-sur-le-nil,AfuW]qui était avec nous à Murchinson Falls[/url]), ainsi que [url=http://www.daryo.com/seb/element/vingtieme-jour-repos,Fo3a]Zita et Fiona[/url], avec qui nous partirons demain pour les sources du Nil, à Jinja.

Nous faisons quelques parties de billard, il serait plus juste de dire que nous nous faisons laminer par Damien. Le billard anglais est très apprécié ici, les gens sont en général moins mauvais que nous autres débutants.

Nous partirons tôt (oupsss...)
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Afrique - carnets
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/afrique-carnets
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => init
)
by seb - 2011-05-18 18:01
Ce matin plus d'électricité et donc plus d'eau (nous sommes sur une colline, il y a une pompe). Nous prenons notre café matinal en face de notre QG et nous commençons à organiser notre départ pour le Kenya.

On est mercredi, et nous partirons sans doute vendredi en même temps que Daphnée, qui rentre 15 jours en France.

Nous essayons de prendre la même compagnie de bus que lors de notre arrivée ici. Ces derniers son confortables et assez ponctuels.

Le prix est correct, compte tenu de la distance. De Kampala nous devrions partir Samedi matin très tôt, transiter par Eldoret au Kenya, et reprendre un autre bus dans la soirée pour Mombassa, soit 1150 Km, pour 25€.

Une fois ces informations prises nous déjeunons à proximité, au milieu d'une manifestation politique, avant de partir pour les marais de Mabamba à proximité d'Entebbe.

Le trajet en Matatu prend une petite heure. Et nous arrivons sur place vers 15:00. Les marais sont de l'autre coté d'un bras du lac Victoria, le temps d'aller à l'embarcadère à pieds, nous prenons un but. Et le temps d'un rafraichissement nous partons dans l'autre sens.

Notre objectif était d'observer le Bec-en-sabot-du-Nil, un oiseau endémique présent depuis fort longtemps dans la région. Occasion manquée.


Arrivée à Kampala, nous sortons au Steak Out, nous y retrouvons avec grand plaisir notre camarade Damien (qui était avec nous à Murchinson Falls), ainsi que Zita et Fiona, avec qui nous partirons demain pour les sources du Nil, à Jinja.

Nous faisons quelques parties de billard, il serait plus juste de dire que nous nous faisons laminer par Damien. Le billard anglais est très apprécié ici, les gens sont en général moins mauvais que nous autres débutants.

Nous partirons tôt (oupsss...)