constant stream of curated content
Category • Culture
 Array
(
    [id] => Enzf
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2013-05-10 13:35:09
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Nouveau site internet
    [content] => Je [url=http://www.daryo.com/com/] conçois régulièrement des sites internet[/url] sur des projets qui m'intéressent, et le dernier en date me procure une assez grande fierté.

Un ami, qui s'est installé à proximité de Niort propose [url=http://www.romainturgne.fr/]désormais de la spéléologie en Deux-Sèvres et dans le Poitou-Charentes[/url], notamment la rivière souterraine de Saint-Christophe sur Roc, l'une des plus belles traversées de France.

Je vous laisse le soin de visiter ce site, au concept simple et efficace:
[url=http://www.romainturgne.fr/]www.romainturgne.fr[/url]
    [language] => 
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2013-05-10 13:35
Je conçois régulièrement des sites internet sur des projets qui m'intéressent, et le dernier en date me procure une assez grande fierté.

Un ami, qui s'est installé à proximité de Niort propose désormais de la spéléologie en Deux-Sèvres et dans le Poitou-Charentes, notamment la rivière souterraine de Saint-Christophe sur Roc, l'une des plus belles traversées de France.

Je vous laisse le soin de visiter ce site, au concept simple et efficace:
www.romainturgne.fr
 Array
(
    [id] => DDb8
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2012-11-05 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => daryoreport
    [content] => Ceci est une liste de citations mise à jour régulièrement:

"Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
(Albert Einstein)
----------------------
"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien et de personne, alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon
-----------------------
"La bêtise ne passe jamais les bornes. Où qu'elle pose le pied, là est son territoire"
S.J. Lee 
-----------------------
Orbis non sufficit
-----------------------
"Parler pour parler est notre seule délivrance"
(Novalis)
-----------------------
"Si la même force, la même nature subsistent pour pouvoir rassembler en tout lieux ces éléments dans le même ordre qu'ils ont été assemblés sur notre monde,[...] il y a dans d'autres régions de l'espace d'autres terre que la nôtre et des races d'hommes différentes et d'autres espèces sauvages."
(Lucrèce)
-----------------------
"Ceux qui désirent abandonner la liberté pour obtenir la sécurité  n'auront, et ne méritent, ni l'une ni l'autre"
(Benjamin Franklin)
-----------------------
"Il faut vivre en intelligence avec le système et en révolte contre ses conséquences." 
(Jean Baudrillard)
-----------------------
"Parce que le milliardaire n'a pas récolté sans peine, il s'imagine avoir semé".
(Jean Jaurés)
-----------------------
Souvenir de Nuremberg:
"Initier une guerre d'agression est le crime international suprême qui diffère des autres crimes de guerre parce qu'il renferme en lui-même le mal de tous les autres accumulé."
-----------------------
Les hommes ne font jamais rien de bon que par nécessité: là où abonde la faculté de choisir et où l'on a pleine licence de conduite, tout s'emplit aussitôt de confusion et de désordre.
(Machiavel)
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2012-11-05 22:00
Ceci est une liste de citations mise à jour régulièrement:

"Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l'objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l'expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste."
(Albert Einstein)
----------------------
"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien et de personne, alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."
Platon
-----------------------
"La bêtise ne passe jamais les bornes. Où qu'elle pose le pied, là est son territoire"
S.J. Lee
-----------------------
Orbis non sufficit
-----------------------
"Parler pour parler est notre seule délivrance"
(Novalis)
-----------------------
"Si la même force, la même nature subsistent pour pouvoir rassembler en tout lieux ces éléments dans le même ordre qu'ils ont été assemblés sur notre monde,[...] il y a dans d'autres régions de l'espace d'autres terre que la nôtre et des races d'hommes différentes et d'autres espèces sauvages."
(Lucrèce)
-----------------------
"Ceux qui désirent abandonner la liberté pour obtenir la sécurité n'auront, et ne méritent, ni l'une ni l'autre"
(Benjamin Franklin)
-----------------------
"Il faut vivre en intelligence avec le système et en révolte contre ses conséquences."
(Jean Baudrillard)
-----------------------
"Parce que le milliardaire n'a pas récolté sans peine, il s'imagine avoir semé".
(Jean Jaurés)
-----------------------
Souvenir de Nuremberg:
"Initier une guerre d'agression est le crime international suprême qui diffère des autres crimes de guerre parce qu'il renferme en lui-même le mal de tous les autres accumulé."
-----------------------
Les hommes ne font jamais rien de bon que par nécessité: là où abonde la faculté de choisir et où l'on a pleine licence de conduite, tout s'emplit aussitôt de confusion et de désordre.
(Machiavel)
 Array
(
    [id] => aYbA
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2010-02-09 01:25:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Les deux Meilleures pub du superbowl 2010 selon moi
    [content] => Le Superbowl est toujours l'occasion de découvrir des pubs inédites à gros budgets, cette année, deux m'ont particulièrement plues…

Un Mr Burns ruiné, déprimé, et du coup presque humain, qui retrouve le sourire grace à Coca-Cola




…et Google capitalisant sur son retrait de Chine pour continuer à se faire passer pour une gentille petite PME innocente et cool.

    [language] => 
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2010-02-09 01:25
Le Superbowl est toujours l'occasion de découvrir des pubs inédites à gros budgets, cette année, deux m'ont particulièrement plues…

Un Mr Burns ruiné, déprimé, et du coup presque humain, qui retrouve le sourire grace à Coca-Cola




…et Google capitalisant sur son retrait de Chine pour continuer à se faire passer pour une gentille petite PME innocente et cool.
 Array
(
    [id] => WztP
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2008-02-06 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => La Grande Soirée 3
    [content] => Cela devient comme un rituel, investir Le Lieu-Dit et y foutre le bordel jusqu'à l'heure légale de fermeture. Ce sera donc à nouveau le cas le 16 Février prochain, et pour la première fois dans une atmosphère saine, débarrassée de la fumée de clope.

[url=http://daryo.com/data/asset/WztP_cju4.jpg][img=https://daryo.com/data/asset/WztP_cju4.jpg][/url]
    [language] => fr
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2008-02-06 22:00
Cela devient comme un rituel, investir Le Lieu-Dit et y foutre le bordel jusqu'à l'heure légale de fermeture. Ce sera donc à nouveau le cas le 16 Février prochain, et pour la première fois dans une atmosphère saine, débarrassée de la fumée de clope.

 Array
(
    [id] => QnP5
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2007-10-21 19:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Un Café ?
    [content] => Je viens de tomber par hasard sur un petit clip excellent, et je me suis rendu compte au générique qu'en plus il avait été conçu par des étudiants de l'Emca, à Angoulême. Ce qui prouve une fois de plus que Magelis forme de vrais talents 
En conséquence de quoi je leur fait de la pub.

[dailymotion=x2vzbm_le-cafe_creation]

La Musique est de [url=http://oldelafetmonsieurd.free.fr/home.html]Oldelaf et Monsieur D[/url]
    [language] => FR
    [url] => http://lamarguerite.canalblog.com/
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2007-10-21 19:00
Je viens de tomber par hasard sur un petit clip excellent, et je me suis rendu compte au générique qu'en plus il avait été conçu par des étudiants de l'Emca, à Angoulême. Ce qui prouve une fois de plus que Magelis forme de vrais talents
En conséquence de quoi je leur fait de la pub.



La Musique est de Oldelaf et Monsieur D
 Array
(
    [id] => gADO
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2006-07-16 19:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Placebo
    [content] => Quelle belle soirée que cette garden nef party !!

Après deux mises en bouche: Headcases un groupe charentais qui gagnait à être connu et the spinto band, une formation intéressante mais un peu fade,  vint la quintessence de l'extase musicale: Archive.

Pour avoir écouté l'album en boucle pendant des semaines je connaissais déjà les morceaux par cœur, mais leur prestation live mérite le détour et vous colle des frissons à chaque note... excellent.
Les mecs de placebo ont enfoncé le clou avec brio. Ils  connaissent leur business, et leur efficacité sur scène n'est plus à prouver. Pas de chichi pas de fioritures, ils donnent l'essentiel sans en faire trop.
La soirée fut bonne, l'organisation nickel, à refaire l'été prochain
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2006-07-16 19:00
Quelle belle soirée que cette garden nef party !!

Après deux mises en bouche: Headcases un groupe charentais qui gagnait à être connu et the spinto band, une formation intéressante mais un peu fade, vint la quintessence de l'extase musicale: Archive.

Pour avoir écouté l'album en boucle pendant des semaines je connaissais déjà les morceaux par cœur, mais leur prestation live mérite le détour et vous colle des frissons à chaque note... excellent.
Les mecs de placebo ont enfoncé le clou avec brio. Ils connaissent leur business, et leur efficacité sur scène n'est plus à prouver. Pas de chichi pas de fioritures, ils donnent l'essentiel sans en faire trop.
La soirée fut bonne, l'organisation nickel, à refaire l'été prochain
 Array
(
    [id] => hAx1
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => d4r7o
    [date] => 2004-02-14 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Hiroshima bombing
    [content] => Let's talk about the Hiroshima bombing of the 6th August of 1945.
I want to attract your attention about this major historic event because I went in this city last December, and I have visited the Hisroshima Peace Memorial Museum with friends.
At 8:15 am on August 6, 1945, the city of Hiroshima fell victim to the world's first atomic bombing. The entire city was virtually leveled, and thousands upon thousands of lives were lost. Many of those who managed to survive suffered irreparable physical and psychological damages and still suffer of the effects today.

The United States wanted to force Japan's surrender as quickly as possible to minimize further American casualties, and also wanted to use the Atomic bomb before the Soviet Union to establish its dominance after the war and to measure the effects of this weapon.

After a few months of reflexions, US Army chose Hiroshima because it was one of the only Japanese cities to remain intact, and the topography of the city was well suited to observe the destructive power of the A-Bomb. In addition, there was a great concentration of troops and military facilities in the hearth of Hiroshima.

In this August morning, all the inabitants were preparing to have a standard day, but at 8:15 am, with a blinding flash, the bomb detonated approximately five hundred eighty meters of the city center. The heat rays and blast burned and crushed nearly all buildings within two kilometers of the hypocenter taking 140 000 of lives.
It's necessary to understand that the Nuclear weapon have three majors effects:

• Damages by radiation: Very caracteristic of an atomic weapon, the radiations inflicts severe injuries to the human body. In this case, about one kilometer above the hypocenter, people were so exposed to radiations that they died in a few days. A wide range of symptoms affects the people, its includes bleeding, loss of hair, severe fatigue. Aftereffects begans to appear about two years later and includes leukemia and various cancers. It continue to plague survivors to this day.

• Damage by heat rays: At the instant of detonation, the temperature at the center exceeded one million of degrees celsius, generating an enormous fireball. One second after detonation, it had extended to its maximum diameter of two hundred thousands meters and temperature on the surface reached 5000°C. No need to tell you how damaging this temperature can be.

• Damage by the blast: At the moment of explosion, an extremely high pressure is created. At 500 meters of the hypocenter, the blast pressure 19 tons per square meters.

With this speech I want to attract your attention to the extremely high level of cruelty this weapon is able to inflict to innocent population. Virtually, the using of atomic weapon is going against all the international treaties, including the Geneve convention.

But in France today for example, we have about 350 warheads, and in the world, up to 20 000 warheads remain, and about 8 countries are known to have or trying to have atomic weapon.

Only the quarter of this amount of munitions is enough to erase all kind of live of the surface of our planet.

I think that in a country like France, which have been the fourth to have the A-bomb, we widely underestimate the physical and psychological effects this weapon can have during decades and decades to innocent civil population. Another question is the ethic at war time, when we see the cowardice of using such a distant and widely-damaging weapon.

Nowadays, Hiroshima is one of the world's most peacefull cities, with a special atmosphear and a very special state of mind.
    [language] => EN
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => d4r7o
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/d4r7o
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by d4r7o - 2004-02-14 22:00
Let's talk about the Hiroshima bombing of the 6th August of 1945.
I want to attract your attention about this major historic event because I went in this city last December, and I have visited the Hisroshima Peace Memorial Museum with friends.
At 8:15 am on August 6, 1945, the city of Hiroshima fell victim to the world's first atomic bombing. The entire city was virtually leveled, and thousands upon thousands of lives were lost. Many of those who managed to survive suffered irreparable physical and psychological damages and still suffer of the effects today.

The United States wanted to force Japan's surrender as quickly as possible to minimize further American casualties, and also wanted to use the Atomic bomb before the Soviet Union to establish its dominance after the war and to measure the effects of this weapon.

After a few months of reflexions, US Army chose Hiroshima because it was one of the only Japanese cities to remain intact, and the topography of the city was well suited to observe the destructive power of the A-Bomb. In addition, there was a great concentration of troops and military facilities in the hearth of Hiroshima.

In this August morning, all the inabitants were preparing to have a standard day, but at 8:15 am, with a blinding flash, the bomb detonated approximately five hundred eighty meters of the city center. The heat rays and blast burned and crushed nearly all buildings within two kilometers of the hypocenter taking 140 000 of lives.
It's necessary to understand that the Nuclear weapon have three majors effects:

• Damages by radiation: Very caracteristic of an atomic weapon, the radiations inflicts severe injuries to the human body. In this case, about one kilometer above the hypocenter, people were so exposed to radiations that they died in a few days. A wide range of symptoms affects the people, its includes bleeding, loss of hair, severe fatigue. Aftereffects begans to appear about two years later and includes leukemia and various cancers. It continue to plague survivors to this day.

• Damage by heat rays: At the instant of detonation, the temperature at the center exceeded one million of degrees celsius, generating an enormous fireball. One second after detonation, it had extended to its maximum diameter of two hundred thousands meters and temperature on the surface reached 5000°C. No need to tell you how damaging this temperature can be.

• Damage by the blast: At the moment of explosion, an extremely high pressure is created. At 500 meters of the hypocenter, the blast pressure 19 tons per square meters.

With this speech I want to attract your attention to the extremely high level of cruelty this weapon is able to inflict to innocent population. Virtually, the using of atomic weapon is going against all the international treaties, including the Geneve convention.

But in France today for example, we have about 350 warheads, and in the world, up to 20 000 warheads remain, and about 8 countries are known to have or trying to have atomic weapon.

Only the quarter of this amount of munitions is enough to erase all kind of live of the surface of our planet.

I think that in a country like France, which have been the fourth to have the A-bomb, we widely underestimate the physical and psychological effects this weapon can have during decades and decades to innocent civil population. Another question is the ethic at war time, when we see the cowardice of using such a distant and widely-damaging weapon.

Nowadays, Hiroshima is one of the world's most peacefull cities, with a special atmosphear and a very special state of mind.
 Array
(
    [id] => zanw
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2003-03-04 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Pierre-Paul RUBENS - Le Débarquement de Marie de Médicis au port de Marseille le 3 Novembre 1600
    [content] => [i]Issu d'un exposé réalisé à l'Université Bordeaux 3[/i]

[url=http://daryo.com/data/asset/zanw_9fmc.jpg][img=https://daryo.com/data/asset/zanw_9fmc.jpg][/url]


[b]I-Identification de l'oeuvre[/b]

• [b]Nom du peintre[/b] Pierre-Paul RUBENS
• [b]Dates, lieux de naissance et de mort du peintre[/b] 1577 Siegen (Westphalie) -   1640 Anvers
• [b]TItre[/b] Le Débarquement de Marie de Médicis au port de Marseille le 3 Novembre 1600.
• [b]Date[/b] réalisé entre 1621et 1624 (Epoque Baroque)
• [b]Techniques picturales et supports utilisés[/b] Huile sur toile
• [b]Dimensions[/b] 3,94m x 2,95m
• [b]Localisation actuelle[/b] Paris - Musée du Louvre, Galerie de Médicis.


[b]2-Circonstances historiques de la création et histoire ultérieure[/b]

Cette oeuvre fait partie d'une commande de Marie de Médicis, comprenant 21 toiles exécutées par Rubens pour la décoration d'une des galleries du palais du luxembourg à Paris.
Il s'agit d'une commande faite en 1621, le programme de l'ensemble fut élaboré par l'Abbé de Saint-Ambroise, La Reine elle-même, le Cardinal de Richelieu, et Rubens. Le tout se trouve aujourd'hui au Louvre.
Ce cyle devait représenter les étapes importantes du régne de Marie de Médicis.
Le tableau étudié illustre l'arrivée de Marie de Médicis au port de Marseille, le 3 Novembre 1600, Alors qu'elle était en chemin pour Lyon où son mariage avec Henri IV devait être célébré.
[b]II-Analyse de l'oeuvre[/b]

[b]1-Description générale[/b]

Même si on ne peut pas parler de registre la toile est bien séparée en deux parties horizontales par une grande draperie rouge.
Au niveau superieur, la scéne du débarquement proprement dite, avec Marie de Médicis trônant au centre, lumineuse, entourée de ses suivantes, saluée par Neptune.
Au niveau inférieur, une scéne mythologique sur laquelle nous reviendrons plus loin.

[b]2-Iconographie[/b]

[b]• Genre[/b] Profane
[b]• Sujet explicité[/b]
L'arrivée de Marie de médicis au port de Marseille constitue la première étape de son ascension à la tête de l'état, et pour prouver sa légitimité en tant que souveraine il était essentiel que le tableau ait l'aspect le plus glorieux et le plus majestueux possible.
[b]• Références et sources[/b]
L'illustration de la vie de Marie de Médicis est la principale quête de l'artiste, aussi, les bien maigres exploits de Marie de Médicis sont enveloppés tout au long du cycle dans les vêtements de l'allégorie, mobilisant des Dieux antiques pour la glorifier, et rassemblant des symboles et allusions chrétiennes pour la parer, car Rubens est un grand défenseur de la Reine.
Ainsi, la Souveraine est représentée entourée de ses suivantes, saluée par des allégories de la France et de la ville portuaire.
• Petits rappels sur Marie de médicis.
Epouse d'Henri IV, elle devient régente lorsque celui-ci est assassiné en 1610. Elle entre alors en conflit avec son fils Louis XIII qui la bannit du Royaume une première fois en 1618. Ils se réconcilient en 1620, elle revient alors à Paris, et commence à décorer son Palais. En 1631, ses incessantes querelles avec la cour lui font quitter le pays une nouvelle fois.
[b]• Significations et valeurs symboliques [/b]
Le contenu du tableau n'a été déchiffré qu'en 1777 par le poéte Wilhelm Heinse à la lecture des Idylles de Théocrite. La scéne dépeinte ici est issue de Castor et Pollux, tous deux fils de Léda, Pollux étant immortel car fils de Zeus. Ceux-ci enlévent les deux filles de Leucippe, promises aux jumeaux Idas et Lyncée, pendant la célébration de leur mariage.

[b]3-Composition[/b]

[b]• Statut de l'oeuvre[/b]
Elément d'une série de 21 tableaux. La pinacothéque de Munich en conserve 16 esquisses.
[b]• Structure générale interne et traitement de l'espace[/b]
Le tableau est séparé en deux parties au niveau du balcon et du rideau, Marie de Médicis semble s'avancer vers un avenir radieux, au-dessus d'elle, on aperçoit Fama, Neptune et et les néréides ont accompagné le vaisseau et lui ont assuré une traversée paisible.
Au niveau inférieur, les deux filles de Leucippe, soulevées hors de l'emprise terrestre, elle sont arrachées vers des hauteurs olympiennes du Zeus célestes, et au-dessus d'elle, se trouve Marie de Médicis. Bien que cette scéne semble agitée et pleine de tension, Rubens a apaisé l'action en faisant s'écouler les mouvements les uns dans les autres avec un grand art.

[b]4-Dessin[/b]

[b]• Caractére du dessin[/b]
Représentation trés naturaliste des personnages, et dessin trés abouti de l'eau glissant sur les jambes des leucippides. Drapés du cavalier avec la fleur de lys royale trés réussi. Rubens a su donner beaucoup d'éclat a sa composition.

[b]5-Couleur[/b]

Palette plutôt sombre, avec des gammes roses-orangés, apparence chaleureuse de l'ensemble, on pourrait se croire en intérieur.

[b]6-Lumiére[/b]

[b]• Nature ou provenance de la source lumineuse[/b] Provient du haut à droite. Rubens avec son génie légendaire pour rendre la lumiére, a disposé des touches délicates et audacieuses, rendant une certaine brillance à l'ensemble, et au final, donnant un effet de lumiére sur une toile aux couleurs plutôt sombres.

[b]III-Situation historique de l'oeuvre[/b]

[b]1-Dans la carriére  de l'artiste[/b]

•Petits rappels biographiques sur Rubens:

Son pére, un Juriste fortuné , aux penchants calviniste doit quitter Anvers. Pierre-Paul Rubens nait donc en exil à Siegen en 1577, et passera son enfance à Cologne. Son pére meurt en 1587, et il rentre à Anvers avec sa mére, il y sera marqué par le catholicisme omniprésent à l'école comme dans la société. Faute de moyens sa mère le retire de l'école à 14 ans, et le place comme page auprès d'une princesse flamande. Il entre ensuite en apprentissage chez Tobias Veraecht, puis chez Adam van Noort, et enfin chez Otto van Veen (Venius). C'est alors qu'il entre en 1598 à la guilde de Saint-Luc comme maître indépendant. Il a alors 21 ans.
En 1600, il part pour l'Italie, comme son pére et comme son maître l'avaient fait avant lui. A Venise, le duc de Mantoue, Vincent Gonzague, le remarque et le prend à son service. Rubens l'accompagne dans ses voyages à Rome et Florence. Il y découvre tous les aspects artistiques de la culture italienne. En 1603 il effectue sa première mission diplomatique, en portant à la cour d'Espagne des cadeaux et des peintures offerts par le duc de Mantoue. Il s'initie en Italie au portrait, et réalise de nombreuses copies de toiles de maître.

En 1608, il est nommé peintre de cour par les régents Albert et Isabelle, il bénéficie d'avantages divers, il est libéré de ses liens avec la guilde, il ne paye pas d'impôts, et il reçoit un salaire annuel de 500 florins. Il épouse Isabella Brant, la fille de l'avocat et secrétaire de la ville, Jan Brant, et met la touche finale à son ascension bourgeoise en acquérant une somptueuse demeure en 1611. Cette réussite sociale provoque une grande affluence de commandes, et malgré sa grande capacité de travail, il ne trouve d'autres moyens d'y faire face que de fonder un atelier de grande envergure, où travaillent des peintres qui sont la plupart du temps déjà formés, comme Van Dyck, Jordaens, et Snyders. La plupart de ses grandes compositions sont de sa main et ses collaborateurs travaillaient sous son étroite surveillance.

Dans les années 1620, il va réaliser de grandes séries, tout d'abord en 1617, lorsque des nobles Gênois lui demandent les cartons pour une série de six tapisseries, illustrants l'histoire de Decius Mus , consul Romain qui se sacrifia pour permettre à son armée de vaincre dans son combat contre les latins. C'est dans ces circonstances qu'en 1621, Marie de Médicis, lui demande de décorer l'une des galeries de son Palais du Luxembourg nouvellement construit. Les 24 toiles racontent la vie de la souveraine, la performance de l'artiste qui a réussi à imposer à un milieu Parisien frileux de grandes envolées baroques, avec des murs rythmés de compositions tantôt statiques tantôt dynamiques.

En 1626, Isabella Brant meurt, interrompant brutalement cette période fastueuse. Il vend toute sa collection d'art au duc de Buckingham pour 100 000 florins. Et en 1630 il épouse Héléne Fourment, fille d'un riche marchand de tapisseries, qui n'a alors que 16 ans. Lui en a alors 53. Il l'immortalisera dans de nombreux portraits. Il se retire progressivement en son chateau de Steen prés de Malines. Sa dernière grande commande est la décoration du pavillon de chasse des rois espagnols, Torre de la Parada, prés de Madrid. il réalise les dessins, mais ne peut plus exécuter lui-même les peintures de grandes dimensions.

Il meurt en 1640 à Anvers. Il a marqué l'art de son siécle comme aucun autre, Ses compositions monumentales préfigurent l'art à venir, que ce soit au plan du dessin, des couleurs, et de la composition.

[b]2-Dans l'histoire de l'art[/b]

Cette toile est un parfait exemple du style baroque rubénien, à savoir la synthèse réussie d'éléments flamands et italiens. Elle est l'illustration de l'une de ses compositions magistrales 

[b]IV-Conclusion[/b]

[b]1-Signification de l'oeuvre[/b]

C'est avant tout une oeuvre au service de Marie de Médicis, elle lui permet de laisser une trace de son passage à la cour royale, ne s'étant guère illustrée par son action, elle a trouvé un moyen de résister au temps.

[b]2-Valeur idéologique[/b]

En faisant grand usage de références antiques, Rubens peint une toile efficace qui atteint le but qui était fixé: glorifier l'arrivée de Marie de Médicis à Marseille, épisode en réalité banal et de peu d'importance

[b]3-Valeur esthétique[/b]

C'est une composition riche et trés travaillée. L'apparence statique cache un rythme bien défini. Rubens a donné à la réalité historique une signification supra-temporelle en abolissant les limites entre l'histoire, domaine terrestre et la sphére des puissances éternelles.

[b]V-Bibliographie[/b]
Ingo F. WALTHER Les maîtres de la peinture Occidentale Ed TASCHEN, Londres, 1995
E. H. GOMBRICH Histoire de l'art, Ed PHAIDON, Londres, 1997
J. P .CUZIN Dictionnaire de la peinture Larousse, Ed. Larousse, Paris, 1999
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2003-03-04 22:00
Issu d'un exposé réalisé à l'Université Bordeaux 3




I-Identification de l'oeuvre

• Nom du peintre Pierre-Paul RUBENS
• Dates, lieux de naissance et de mort du peintre 1577 Siegen (Westphalie) - 1640 Anvers
• TItre Le Débarquement de Marie de Médicis au port de Marseille le 3 Novembre 1600.
• Date réalisé entre 1621et 1624 (Epoque Baroque)
• Techniques picturales et supports utilisés Huile sur toile
• Dimensions 3,94m x 2,95m
• Localisation actuelle Paris - Musée du Louvre, Galerie de Médicis.


2-Circonstances historiques de la création et histoire ultérieure

Cette oeuvre fait partie d'une commande de Marie de Médicis, comprenant 21 toiles exécutées par Rubens pour la décoration d'une des galleries du palais du luxembourg à Paris.
Il s'agit d'une commande faite en 1621, le programme de l'ensemble fut élaboré par l'Abbé de Saint-Ambroise, La Reine elle-même, le Cardinal de Richelieu, et Rubens. Le tout se trouve aujourd'hui au Louvre.
Ce cyle devait représenter les étapes importantes du régne de Marie de Médicis.
Le tableau étudié illustre l'arrivée de Marie de Médicis au port de Marseille, le 3 Novembre 1600, Alors qu'elle était en chemin pour Lyon où son mariage avec Henri IV devait être célébré.
II-Analyse de l'oeuvre

1-Description générale

Même si on ne peut pas parler de registre la toile est bien séparée en deux parties horizontales par une grande draperie rouge.
Au niveau superieur, la scéne du débarquement proprement dite, avec Marie de Médicis trônant au centre, lumineuse, entourée de ses suivantes, saluée par Neptune.
Au niveau inférieur, une scéne mythologique sur laquelle nous reviendrons plus loin.

2-Iconographie

• Genre Profane
• Sujet explicité
L'arrivée de Marie de médicis au port de Marseille constitue la première étape de son ascension à la tête de l'état, et pour prouver sa légitimité en tant que souveraine il était essentiel que le tableau ait l'aspect le plus glorieux et le plus majestueux possible.
• Références et sources
L'illustration de la vie de Marie de Médicis est la principale quête de l'artiste, aussi, les bien maigres exploits de Marie de Médicis sont enveloppés tout au long du cycle dans les vêtements de l'allégorie, mobilisant des Dieux antiques pour la glorifier, et rassemblant des symboles et allusions chrétiennes pour la parer, car Rubens est un grand défenseur de la Reine.
Ainsi, la Souveraine est représentée entourée de ses suivantes, saluée par des allégories de la France et de la ville portuaire.
• Petits rappels sur Marie de médicis.
Epouse d'Henri IV, elle devient régente lorsque celui-ci est assassiné en 1610. Elle entre alors en conflit avec son fils Louis XIII qui la bannit du Royaume une première fois en 1618. Ils se réconcilient en 1620, elle revient alors à Paris, et commence à décorer son Palais. En 1631, ses incessantes querelles avec la cour lui font quitter le pays une nouvelle fois.
• Significations et valeurs symboliques
Le contenu du tableau n'a été déchiffré qu'en 1777 par le poéte Wilhelm Heinse à la lecture des Idylles de Théocrite. La scéne dépeinte ici est issue de Castor et Pollux, tous deux fils de Léda, Pollux étant immortel car fils de Zeus. Ceux-ci enlévent les deux filles de Leucippe, promises aux jumeaux Idas et Lyncée, pendant la célébration de leur mariage.

3-Composition

• Statut de l'oeuvre
Elément d'une série de 21 tableaux. La pinacothéque de Munich en conserve 16 esquisses.
• Structure générale interne et traitement de l'espace
Le tableau est séparé en deux parties au niveau du balcon et du rideau, Marie de Médicis semble s'avancer vers un avenir radieux, au-dessus d'elle, on aperçoit Fama, Neptune et et les néréides ont accompagné le vaisseau et lui ont assuré une traversée paisible.
Au niveau inférieur, les deux filles de Leucippe, soulevées hors de l'emprise terrestre, elle sont arrachées vers des hauteurs olympiennes du Zeus célestes, et au-dessus d'elle, se trouve Marie de Médicis. Bien que cette scéne semble agitée et pleine de tension, Rubens a apaisé l'action en faisant s'écouler les mouvements les uns dans les autres avec un grand art.

4-Dessin

• Caractére du dessin
Représentation trés naturaliste des personnages, et dessin trés abouti de l'eau glissant sur les jambes des leucippides. Drapés du cavalier avec la fleur de lys royale trés réussi. Rubens a su donner beaucoup d'éclat a sa composition.

5-Couleur

Palette plutôt sombre, avec des gammes roses-orangés, apparence chaleureuse de l'ensemble, on pourrait se croire en intérieur.

6-Lumiére

• Nature ou provenance de la source lumineuse Provient du haut à droite. Rubens avec son génie légendaire pour rendre la lumiére, a disposé des touches délicates et audacieuses, rendant une certaine brillance à l'ensemble, et au final, donnant un effet de lumiére sur une toile aux couleurs plutôt sombres.

III-Situation historique de l'oeuvre

1-Dans la carriére de l'artiste

•Petits rappels biographiques sur Rubens:

Son pére, un Juriste fortuné , aux penchants calviniste doit quitter Anvers. Pierre-Paul Rubens nait donc en exil à Siegen en 1577, et passera son enfance à Cologne. Son pére meurt en 1587, et il rentre à Anvers avec sa mére, il y sera marqué par le catholicisme omniprésent à l'école comme dans la société. Faute de moyens sa mère le retire de l'école à 14 ans, et le place comme page auprès d'une princesse flamande. Il entre ensuite en apprentissage chez Tobias Veraecht, puis chez Adam van Noort, et enfin chez Otto van Veen (Venius). C'est alors qu'il entre en 1598 à la guilde de Saint-Luc comme maître indépendant. Il a alors 21 ans.
En 1600, il part pour l'Italie, comme son pére et comme son maître l'avaient fait avant lui. A Venise, le duc de Mantoue, Vincent Gonzague, le remarque et le prend à son service. Rubens l'accompagne dans ses voyages à Rome et Florence. Il y découvre tous les aspects artistiques de la culture italienne. En 1603 il effectue sa première mission diplomatique, en portant à la cour d'Espagne des cadeaux et des peintures offerts par le duc de Mantoue. Il s'initie en Italie au portrait, et réalise de nombreuses copies de toiles de maître.

En 1608, il est nommé peintre de cour par les régents Albert et Isabelle, il bénéficie d'avantages divers, il est libéré de ses liens avec la guilde, il ne paye pas d'impôts, et il reçoit un salaire annuel de 500 florins. Il épouse Isabella Brant, la fille de l'avocat et secrétaire de la ville, Jan Brant, et met la touche finale à son ascension bourgeoise en acquérant une somptueuse demeure en 1611. Cette réussite sociale provoque une grande affluence de commandes, et malgré sa grande capacité de travail, il ne trouve d'autres moyens d'y faire face que de fonder un atelier de grande envergure, où travaillent des peintres qui sont la plupart du temps déjà formés, comme Van Dyck, Jordaens, et Snyders. La plupart de ses grandes compositions sont de sa main et ses collaborateurs travaillaient sous son étroite surveillance.

Dans les années 1620, il va réaliser de grandes séries, tout d'abord en 1617, lorsque des nobles Gênois lui demandent les cartons pour une série de six tapisseries, illustrants l'histoire de Decius Mus , consul Romain qui se sacrifia pour permettre à son armée de vaincre dans son combat contre les latins. C'est dans ces circonstances qu'en 1621, Marie de Médicis, lui demande de décorer l'une des galeries de son Palais du Luxembourg nouvellement construit. Les 24 toiles racontent la vie de la souveraine, la performance de l'artiste qui a réussi à imposer à un milieu Parisien frileux de grandes envolées baroques, avec des murs rythmés de compositions tantôt statiques tantôt dynamiques.

En 1626, Isabella Brant meurt, interrompant brutalement cette période fastueuse. Il vend toute sa collection d'art au duc de Buckingham pour 100 000 florins. Et en 1630 il épouse Héléne Fourment, fille d'un riche marchand de tapisseries, qui n'a alors que 16 ans. Lui en a alors 53. Il l'immortalisera dans de nombreux portraits. Il se retire progressivement en son chateau de Steen prés de Malines. Sa dernière grande commande est la décoration du pavillon de chasse des rois espagnols, Torre de la Parada, prés de Madrid. il réalise les dessins, mais ne peut plus exécuter lui-même les peintures de grandes dimensions.

Il meurt en 1640 à Anvers. Il a marqué l'art de son siécle comme aucun autre, Ses compositions monumentales préfigurent l'art à venir, que ce soit au plan du dessin, des couleurs, et de la composition.

2-Dans l'histoire de l'art

Cette toile est un parfait exemple du style baroque rubénien, à savoir la synthèse réussie d'éléments flamands et italiens. Elle est l'illustration de l'une de ses compositions magistrales

IV-Conclusion

1-Signification de l'oeuvre

C'est avant tout une oeuvre au service de Marie de Médicis, elle lui permet de laisser une trace de son passage à la cour royale, ne s'étant guère illustrée par son action, elle a trouvé un moyen de résister au temps.

2-Valeur idéologique

En faisant grand usage de références antiques, Rubens peint une toile efficace qui atteint le but qui était fixé: glorifier l'arrivée de Marie de Médicis à Marseille, épisode en réalité banal et de peu d'importance

3-Valeur esthétique

C'est une composition riche et trés travaillée. L'apparence statique cache un rythme bien défini. Rubens a donné à la réalité historique une signification supra-temporelle en abolissant les limites entre l'histoire, domaine terrestre et la sphére des puissances éternelles.

V-Bibliographie
Ingo F. WALTHER Les maîtres de la peinture Occidentale Ed TASCHEN, Londres, 1995
E. H. GOMBRICH Histoire de l'art, Ed PHAIDON, Londres, 1997
J. P .CUZIN Dictionnaire de la peinture Larousse, Ed. Larousse, Paris, 1999
 Array
(
    [id] => ge4n
    [id_url] => 
    [cat_id] => 0qdi
    [user_id] => seb
    [date] => 2003-02-06 22:00:00
    [kind] => memo
    [access] => 9
    [title] => Top 20 Playlist - February 2003
    [content] => I've found that very old playlist in my backups:

Seb Top 20 Playlist - February 2003
Title - Author
1-Within Attraction - Yanni  (>)
2-James Bond Theme - Paul Oakenfold  (-1)
3-God save the queen - _  ( 1)
4-sunburn - muse  (-1)
5-Cahin-Caha - Mes Souliers Sont Rouges  ( 13)
6-Le paradis blanc - Michel Berger  (=)
7-No comment - Serge Gainsbourg  ( 3)
8-sunday bloody sunday - u2  (-5)
9-Sainte-C?cile - Mes souliers sont rouge  ( 9)
10-Moonlight Shadow (Live) - Mike Oldfield & Maggie Reilly  (-3)
11-Moonlight Shadow (dance mix) - Mike Oldfield & Maggie Reilly  (-2)
12-Part-Time Lover - Stevie Wonder  (>)
13-Mazel tov - Budapester Klezmer Band  (>)
14-The Promise - Enya  (>)
15-bachelorette - bjork  (>)
16-Isobella - Enya  (>)
17-Only Time - Enya  (>)
18-sweet dreams are melodies - eurythmics  (>)
19-Sainte C?cile - Mes Souliers Sont Rouges  (-1)
20-L'horloge - Mes Souliers Sont Rouges  (>)
    [language] => FR
    [url] => 
    [clicks] => 
    [is_promoted] => 0
    [user] => seb
    [feed] => Culture
    [feedUrl] => https://daryo.com/category/culture
    [source] => _internal_
    [userUrl] => https://daryo.com/user/seb
    [mission] => 
    [layout] => reduced
)
by seb - 2003-02-06 22:00
I've found that very old playlist in my backups:

Seb Top 20 Playlist - February 2003
Title - Author
1-Within Attraction - Yanni (>)
2-James Bond Theme - Paul Oakenfold (-1)
3-God save the queen - _ ( 1)
4-sunburn - muse (-1)
5-Cahin-Caha - Mes Souliers Sont Rouges ( 13)
6-Le paradis blanc - Michel Berger (=)
7-No comment - Serge Gainsbourg ( 3)
8-sunday bloody sunday - u2 (-5)
9-Sainte-C?cile - Mes souliers sont rouge ( 9)
10-Moonlight Shadow (Live) - Mike Oldfield & Maggie Reilly (-3)
11-Moonlight Shadow (dance mix) - Mike Oldfield & Maggie Reilly (-2)
12-Part-Time Lover - Stevie Wonder (>)
13-Mazel tov - Budapester Klezmer Band (>)
14-The Promise - Enya (>)
15-bachelorette - bjork (>)
16-Isobella - Enya (>)
17-Only Time - Enya (>)
18-sweet dreams are melodies - eurythmics (>)
19-Sainte C?cile - Mes Souliers Sont Rouges (-1)
20-L'horloge - Mes Souliers Sont Rouges (>)